Hommages

François de Roubaix - José Giovanni

Les fichiers midi de cette page ont été composés à partir du logiciel Guitar Pro, note par note, piste par piste, à la souris et à l'oreille. Ces fichiers n'ont donc d'équivalent sur le web. Du même coup, j'assume les erreurs et certains "à peu près".


François de Roubaix

francoisderoubaix.com/
Photo Michel Schlienger

José Giovanni

 
Au travers du film Les Grandes Gueules (de Robert Enrico, d'après le roman de José Giovanni "Le haut fer"), voici deux hommages. L'un à José Giovanni, l'autre à François de Roubaix , génial compositeur français disparu tragiquement en mer en 1975.


Sur le film : (C'est un autochtone qui s'exprime)

Il est stupéfiant de constater, 50 ans après (le roman date de 1962), qu'à l'époque, José Giovanni avait déjà mis le focus sur les particularités historiques et patrimoniales du massif vosgien : les forêts de sapins, le bûcheronnage, le schlittage, le débardage, le sciage, etc. Mais il avait du même coup dépeint une image peu flatteuse d'un "vosgien" homme des bois, poivrot et fainéant. Pourtant, dans le même temps, outre le superbe hymne à la nature vosgienne, il a rendu le personnage pittoresque et sympathique. Alors, au lieu de s'en offusquer, il aurait peut-être fallu s'en prévaloir et en tirer parti (c'est juste mon avis). Des moyens considérables avaient été engagés pour réunir au même endroit des éléments de patrimoine déjà dispersés ... et complètement désintégrés aujourd'hui.
(Lieu du tournage)

Sur la musique :

A l'instar de "Il était une fois dans l'ouest", je ne sais, qui du metteur en scène ou du compositeur de la musique, a fait le plus pour le succès du film. Que serait le film sans la musique et inversement ?. Dans le générique des Grandes Gueules, est-ce la musique qui vient illustrer le va-et-vient du haut fer ? ou l'inverse ? Qu'importe. Force est de constater que c'est un tout magnifié par des talents qui se complètent. Musicalement, il faut reconnaître que le talent confine au génie lorsqu'on examine ensuite l'usage que fait François de Roubaix de ses thèmes pour traduire les émotions des différentes scènes.
François de Roubaix a composé principalement deux thèmes pour le film. Le premier, qu'on appellera thème A, est le thème générique. On appellera le second thème B.
Dès les premières minutes, le thème A s'installe discretement pendant le préambule. Puis il s'impose brusquement et devient générique pendant la présentation et les vues sur le fonctionnement du haut fer. Il est ensuite adapté à maintes reprises, pour des ambiances variées, y compris en chant "paillard" ("qu'est-ce que tu fais, Léon, Léon, ..." - avec le coffre de Jess Hahn ! ) et magistralement arrangé sur la triste scène finale.
Le thème B souligne les scènes tendres et ludiques. C'est ce même thème qui accompagne le Galop de cheval sur les sommets des Hautes Vosges et qui devient valse de la fête des bûcherons.
Mais il ne faudrait pas oublier le génial et récurent point d'exclamation musical constitué de percussions et d'un accord de guitare qui vient à la fois clôturer une scène et ouvrir la suivante !


La musique et le cinéma

La vidéo qui suit a été réalisée en amateur, avec les moyens du bord, dans le cadre de l'intêret porté au film Les grandes gueules. Elle n'a sans doute pas toutes les autorisations nécessaires et pourrait donc être considérée illégale. Si donc sa diffusion sur cette page venait à poser un problème quelconque pour quelqu'un, nous le remercions de nous en faire part et nous la retirerions immédiatement.

Attention
Les tablatures et les fichiers Midi sont des créations artistiques et appartiennent à leurs auteurs. Vous n'êtes autorisés à les utiliser que dans le cadre d'études personnelles.
François de Roubaix en MIDI
Avec les possibilités (limitées) du MIDI, j'ai modestement tenté de rendre certaines ambiances du film. C'est mon hommage personnel aux contributeurs du film, mais surtout à l'auteur de sa musique.
Le fichier MIDI est ainsi composé :
1 - Thème A d'introduction
2 - Thème A du générique
3 - Thème B du galop de cheval de Marie Dubois
4 - Thème B de la valse de la fête des bûcherons
5 - Thème A de la scène finale
 
François de Roubaix est l'auteur de nombreuses autres musiques de films (il a eu un César pour la musique du Vieux fusil) ainsi que de celles de plusieurs séries télévisées, dont Chapi Chapo. (ici, c'est la version piano)
 



img
img